Alors que la création d’un parking souterrain devant le Palais de Justice actuel est en projet, un projet en attente depuis 2014 est en passe de voir ses travaux commencer. La construction du nouveau Palais de Justice de Namur est en effet prévue pour décembre 2019, dans le quartier des casernes.
Nouveau Palais de Justice de Namur (vue par Genval architecture rue Jean Baptiste Brabant

Nouveau Palais de Justice à Namur : une nécessité

L’actuel site des Casernes (anciennement les casernes des Lanciers) accueillera un parc public de pleine terre, une centaine de logements, quelques services et un parking souterrain. Nous en avons parlé beaucoup plus en détail dans cet article.

Mais il semblerait que l’État fédéral ait prévu dans ce même lieu l’installation du nouveau Palais de Justice dont la construction devrait bientôt débuter.

Actuellement, les juridictions namuroises sont hébergées dans différents immeubles. Ces bâtiments ne répondent plus aux normes, ce qui ne permet pas un fonctionnement optimal. En outre, l’espace disponible est également insuffisant. Pour pallier ces problèmes, le Gouvernement fédéral a donc décidé de construire un nouveau palais de justice. Ce dernier proposera une surface nette de 16 000 m² sur un site de 3 ha 61 ares.

Nouveau Palais de Justice de Namur (vue par Genval architecture vue intérieure

Les futurs occupants du palais de justice seront la cour d’assises, le tribunal de première instance, le parquet du procureur du Roi, le parquet de la jeunesse, le parquet de police, le tribunal et la cour de travail, l’auditorat de travail, le tribunal de commerce, la justice de paix, le barreau et le corps de sécurité des prisons. Le volet pénal de la division de Dinant de l’arrondissement judiciaire de Namur sera également intégré.

Le futur complexe se présentera sous la forme d’un îlot dont la perspective principale sera dirigée vers le parc urbain implanté dans l’axe du palais, assurant ainsi la connexion piétonne avec le centre-ville de Namur.

Cet îlot accueillera, en son centre, la salle des pas perdus qui sera un espace public. L’entrée se fera par une esplanade, située dans le prolongement de la rue Dewez. Les cours de justice se situeront de part et d’autre de la salle des pas perdus qui sera très lumineuse grâce à la verrière qui la recouvrira. Au bout de cette salle se trouvera la cour d’assises.

Nouveau Palais de Justice de Namur (vue par Genval architecture vue aérienne

Début des travaux en décembre 2019

Les étages supérieurs rassembleront les bureaux du personnel et des magistrats. Ceux-ci pourront d’ailleurs rejoindre les salles d’audience via une circulation privée et sécurisée. Ces salles seront séparées par différents patios qui créeront de larges puits de lumière naturelle. Le palais de justice comptera 14 salles d’audience ainsi que 79 emplacements de parking réservés au personnel.

Le bâtiment répondra aux critères de haute performance énergétique, sera composé de matériaux durables. L’ensemble du projet s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale.

Fin 2016, les premiers travaux de démolition ont été effectués. Le matériel utile (radiateurs, planchers, châssis, portes) a été récupéré. Les travaux de démolition ont ainsi permis de faire place nette avant la construction du nouveau palais de justice.

Fin janvier, la porte historique sise sur le site destiné au nouveau palais de justice à Namur a été complètement démontée. Les pierres ont été numérotées et sont stockées dans l’attente d’une nouvelle affectation de la porte.

Pavillon Namur

Nouveau Palais de Justice de Namur (vue par Genval architecture vue Boulevard Cauchy

Cette vision nouvelle permettra donc aux travailleurs de la justice namuroise d’enfin travailler dans de bonnes conditions. Ce projet répond en effet à des besoins très urgents par rapport à ce secteur. Les locaux actuels sont maintenus par nécessité, mais ne répondent plus aux obligations de sécurité notamment.

Il n’a pas encore été décidé quelle affectation sera définie pour l’actuel Palais de Justice. Mais avec le projet d’un parking souterrain, et d’une esplanade piétonne sur la Place du Palais de Justice, on imagine mal ces locaux laissés à l’abandon !

Peut-être une initiative privée sera au rendez-vous pour proposer un projet intéressant dans le futur.